Ambient Trance & Chill-Out Trance

Paysage inspirant en parfaite harmonie avec les tonalités de la musique Ambient Trance / Chill-Out Trance

L’Ambient Trance, ou Chill-Out Trance, est un sous-genre de la Trance qui a émergé au cours des années 1990 en combinant les éléments de l’Ambient et de la Trance. Il est souvent décrit comme un mélange harmonieux de mélodies Trance et d’atmosphères ambiantes relaxantes.

Caractéristiques

L’Ambient Trance est un genre musical qui intègre les mélodies harmoniques et arpégées, caractéristiques de la Trance, dans un univers Ambient relaxant dépourvu de rythme dominant. Cette musique met davantage l’accent sur des paysages sonores atmosphériques et des couches texturales fluides et évolutives, privilégiant ainsi une approche plus libre et expérimentale plutôt qu’une structure musicale rigide et formelle. Elle incorpore également des éléments typiques de l’Ambient, tels que des sons naturels et environnementaux, des échantillons apaisants et des effets sonores éthérés. Les sons d’instruments acoustiques tels que le piano, les guitares et les violons peuvent être organiques ou émulés à l’aide de synthétiseurs. 

L’Ambient Trance se caractérise par son ambiance onirique. Les morceaux progressent lentement vers un point culminant ou conservent un flux constant et apaisant, selon les préférences du compositeur. Les artistes explorent le potentiel de ce genre en créant des variations tout au long de leur composition, jouant sur les timbres de sons, introduisant de nouveaux instruments et appliquant des filtres aux sons électroniques. Les transitions sont réalisées de manière douce et fluide entre les différentes parties. Cette musique favorise l’improvisation, offrant aux créateurs une liberté artistique qui peut, dans certains cas, rendre leur œuvre abstraite. La durée étendue des morceaux, parfois de plusieurs dizaines de minutes, permet aux auditeurs de s’immerger dans l’atmosphère et de se laisser porter par la musique.

L’Ambient Trance peut être appréciée aussi bien en écoute passive qu’en écoute active. Elle est propice à la relaxation, à la réflexion et à la méditation en raison de son atmosphère calme et agréable. L’Ambient n’inclut généralement pas de rythmes discernables, ou alors seulement des échantillons rythmiques très discrets, ce qui en fait une musique d’arrière-plan et de décor sonore idéale pour accompagner diverses activités sans être intrusive.

Nuance entre “Ambient Trance” et “Chill-Out Trance”

Les termes “Ambient” et “Chill-Out” sont souvent utilisés de manière interchangeable, ce qui peut entraîner une certaine confusion. 

Il est généralement admis que “Chill-Out” est un terme plus général qui englobe une variété de genres musicaux modernes caractérisés par des tempos lents et des ambiances relaxantes, tels que l’Ambient, le Downtempo, le Trip-Hop, le Nu Jazz, le Lounge, et d’autres styles de musique calmes et apaisants.

Dans cette catégorie, il existe une version Downtempo de la Trance qui peut être classée sous l’appellation “Chill-Out Trance”. Bien que très similaire à l’Ambient Trance, ce style se distingue par la mise en avant d’un rythme doux, lent et langoureux, imprégné d’influences de Jazz, de Hip-Hop ou encore de musiques du monde. L’album « L.S.G. – Into Deep LP », ou encore le morceau « Motorcycle – As the Rush Comes (Gabriel & Dresden Chill Mix) », sont des modèles du genre, illustrant parfaitement la rencontre entre le Downtempo et la Trance.

Ainsi, il est important de noter que le terme “Chill-Out Trance” ne se réfère pas systématiquement à l’Ambient Trance. Il peut englober des variantes ayant des approches musicales légèrement différentes, notamment en ce qui concerne la présence de rythmes et l’atmosphère générale de leurs compositions.

Morceaux emblématiques

Découvrez une sélection de cinq morceaux aux ambiances diverses, qui vous offriront un premier aperçu de l’Ambient Trance :

Sven Väth – Caravan Of Emotions (1992)

Astralasia – Astral Navigation (1994)

Chicane – Early (1997)

Push – Strange World (Tranquilo’s Underwater Kingdom Chill Out Mix) (2001)

Energy 52 – Café Del Mar (Michael Woods Ambient Mix) (2002)

Histoire de l'Ambient Trance

La musique Ambient a débuté son développement dans les années 1960 et 1970, période marquée par l’introduction de nouveaux instruments de musique sur un marché plus étendu, tels que le synthétiseur. Bien qu’il n’en soit pas l’inventeur et que de nombreux autres artistes l’aient explorée avant lui, le britannique Brian Eno est souvent crédité d’avoir popularisé le terme “Ambient”. Il a employé ce terme pour décrire son travail à l’occasion de son album « Ambient 1: Music for Airports », sorti en 1978 .

Ce genre a pris un nouveau tournant à la fin des années 1980 et au début des années 1990 avec le développement de la House, de la Techno, puis de la Trance. Des artistes tels que The Orb, Aphex Twin, Seefeel, The Irresistible Force, Biosphere et The Higher Intelligence Agency ont connu un succès commercial et ont été catégorisés de “Ambient House”, “Ambient Techno”, “IDM” (Intelligent Dance Music), ou simplement “Ambient”, par la presse musicale spécialisée.

Le terme “Chill-Out” est apparu à cette époque, initialement utilisé pour décrire les espaces de détente, connus sous le nom de “chill-out rooms”, situés en dehors de la piste de danse principale. Dans ces espaces, des rythmes Ambient, Dub et Downtempo étaient joués pour apaiser l’esprit des fêtards et leur offrir un moment de détente et de respiration entre les séances de danse effrénée. 

Avec l’avènement de la Trance dans les années 1990, l’Ambient Trance n’a pas tardé à prendre sa place à son tour, notamment sous la forme de remixes de morceaux Trance. Parmi les remixes les plus populaires figurent celui de « Saltwater » par The Thrillseekers, ainsi que les remixes de « Silence » et « Café del Mar » par Michael Woods. Cependant, l’Ambient Trance ne se limite pas aux remixes ; elle propose également des morceaux originaux tels que « Salt Tank – Sargasso Sea », « Astralasia – Astral Navigation », ou plus récemment « Ferr & Geronimo Snijtsheuvel – Dark Water », ainsi que des albums artistiques comme « Pete Namlook & Mixmaster Morris – Dreamfish ». Par ailleurs, certaines compositions s’inscrivent davantage dans le style Downtempo, présentant des similitudes marquées avec l’Ambient, comme on peut l’entendre dans les albums « Banco De Gaia – Last Train To Lhasa », « Dream Dolphin – Atmospheric Healing », ou encore « L.S.G. – Into Deep LP »

L’Ambient Trance a su gagner en popularité au sein de la scène électronique alternative et continue de captiver les auditeurs en quête d’une musique électronique plus contemplative et apaisante. Ainsi, il n’est pas rare d’observer les artistes Trance proposer des versions Chill-Out de leur musique, offrant ainsi une expérience musicale différente et relaxante à leur public. Quelques exemples récents d’albums dans cette veine incluent :


Depuis ses débuts, l’Ambient Trance a vu un nombre impressionnant de ses morceaux être intégrés en ouverture ou en conclusion d’albums d’artistes, ajoutés à des compilations CD, et même glissés sur des faces B de vinyles Trance. Nous pouvons retrouver ces compositions d’Ambient Trance au sein de compilations de Chill-Out telles que « Chilled Euphoria », « Angels: Chill Trance Essentials », « Armada Lounge », ou encore « Planet Chill ». 

Parmi les artistes et producteurs spécialisés les plus connus dans le genre Ambient Trance, nous pouvons citer Solar Fields, Carbon Based Lifeforms et Asura.